Sports

Les Jeux olympiques d’hiver de 2018

Il y aura une centaine de médailles d’or en jeu dans 15 sports aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang. Consultez le calendrier des compétitions des Jeux ici.

Vous trouverez ci-dessous la description des sports présentés aux Jeux olympiques en 2018!

Ski alpin

Ski alpin

Le ski alpin est présent au programme des Jeux olympiques d’hiver depuis 1936. Les épreuves disputées sont : le slalom, le slalom géant, le super-G, la descente, le combiné et l’épreuve par équipes. Le sport se divise en deux grandes familles de disciples : les épreuves de vitesse et les épreuves techniques. La descente et le super-G sont des épreuves de vitesse tandis que le slalom géant et le slalom sont des épreuves techniques. Le combiné est quant à lui un mélange de descente et de slalom. L’épreuve de ski alpin par équipes est présentée pour la première fois aux Jeux olympiques à PyeongChang.

Dates de compétition : 11, 12, 13, 14, 15, 17, 18, 21, 22, 23 et 24 février
Lieu : Centre alpin de Yongpyong, centre alpin de Jeongseon

Haut de la page

Biathlon

Le biathlon est une course de ski de fond ponctuée d’arrêts où les athlètes tirent sur une cible à l’aide d’une carabine qu’ils transportent sur leur dos. Il y a de position de tir : le tir couché et le tir debout. Dans la plupart des versions du biathlon, l’athlète qui rate la cible doit effectuer une boucle de pénalité avant de rejoindre le parcours. Il y a plusieurs épreuves de biathlon : la compétition individuelle, le sprint, la poursuite, le départ groupé et le relais.

Dates de compétition : 10, 11, 12, 14, 15, 17, 18, 20, 22 et 23 février
Lieu : Centre de biathlon d’Alpensia

Haut de la page

Biathlon

Bobsleigh

Bobsleigh

En bobsleigh, des équipages dévalent une étroite piste de glace avec de multiples virages sur une luge pilotable. La compétition olympique de bobsleigh consiste en quatre descentes étalées sur deux jours. Les équipages de bob à deux sont composés d’un pilote et d’un freineur. Les équipages de bob à quatre comprennent également deux pousseurs. Les athlètes subissent une pression de près de quatre fois la gravité en négociant les virages de la piste et peuvent atteindre une vitesse de 150 km/h. L’équipage vainqueur est déterminé par le temps cumulatif des quatre descentes. L’équipage ayant le temps le plus rapide remporte l’épreuve.

Dates de compétition : 18, 19, 20, 21, 24 et 25 février
Site : Centre de glisse d’Alpensia

Haut de la page

Ski de fond

Le ski de fond est présent au programme des Jeux olympiques d’hiver depuis 1924. Les athlètes glissent sur des skis en se servant de la technique classique ou du pas de patin. Le parcours est composé d’une alternance de pentes et de plats que les fondeurs doivent franchir le plus rapidement possible. Il y a douze épreuves de ski de fond : la compétition individuelle, le sprint, la poursuite, le départ groupé et le relais.

Dates de compétition : 10, 11, 13, 15, 16, 17, 18, 21, 24 et 25 février
Lieu : Centre de ski de fond d’Alpensia

Haut de la page

Ski de fond

Curling

Curling

Le curling fait partie du programme olympique depuis 1998, mais c’est à PyeongChang que seront présentées les premières compétitions de double mixte. Les matchs opposent deux équipes de quatre joueurs. Le but du jeu est de faire glisser des pierres de granite plus près de la maison que l’équipe adverse. Un point est accordé pour chaque pierre qui se trouve plus près du centre de la maison qu’une pierre de l’équipe adverse. Les matchs nuls sont interdits au curling. S’il y a égalité après dix manches, les équipes disputent une manche supplémentaire. Le curling mixte en double a été ajouté au programme des Jeux de 2018.

Haut de la page

Patinage artistique

Le patinage artistique a fait son apparition au programme olympique lors des Jeux de 1908, des Jeux d’été! Il était aussi présent aux Jeux olympiques d’été de 1920 à Anvers avant de prendre sa place qui lui revient au programme des Jeux d’hiver. Il y a cinq épreuves au programme : les épreuves individuelles masculines et féminines, la danse sur glace et l’épreuve en couple (ou les hommes et les femmes concourent ensemble) ainsi que l’épreuve par équipe. Les juges donnent des notes aux patineurs selon la précision et le degré de difficulté des chorégraphies.

Dates de compétition : 9, 11, 12, 14, 15, 16, 17, 19, 20, 21, 23 et 25 février
Lieu : Palais des glaces de Gangneung

Haut de la page

Patinage artistique

Ski acrobatique

Ski acrobatique

Le ski acrobatique figure au programme officiel des Jeux olympiques d’hiver depuis 1992. La force physique et la technique sont aussi importantes que l’expression artistique. Contrairement au ski alpin où la vitesse est reine, le ski acrobatique permet aux athlètes de montrer leurs habiletés aériennes en faisant des sauts périlleux et des rotations. Les épreuves de ski acrobatiques sont : le ski cross, le slopestyle en ski, les bosses, les sauts et la demi-lune en ski.

Dates de compétition : 9, 11, 12, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22 et 23 février
Lieu : Parc à neige de Bokwang

Haut de la page

Hockey sur glace

Le hockey sur glace est présenté aux Jeux olympiques depuis les Jeux de 1920 à Anvers en Belgique. Le hockey sur glace féminin a été ajouté au programme des Jeux d’hiver en 1998 à Nagano. Chaque équipe de hockey sur glace est composée d’un maximum de 22 joueurs et de trois gardiens de but. Un match consiste en trois périodes de 20 minutes. La patinoire fait 50 à 61 m de longueur et 26 à 30 m de largeur. La taille minimum d’une patinoire internationale est de 60 m de longueur et de 29 m de largeur.

Dates de compétition : 10 au 25 février
Lieu : Centre de hockey de Gangneung (hommes), centre de hockey de Kwandong (femmes)

Haut de la page

Hockey sur glace

Luge

Luge

Couchés sur une petite luge, les athlètes dévalent une piste d’une longueur de 1000 m à 1500 m sur le dos les pieds devant contrairement au skeleton où ils descendent tête première. Un (en simple) ou deux (en double) lugeurs participent aux épreuves. Il y a des compétitions individuelles masculines et féminines ainsi que des épreuves masculines et féminines en double et une compétition par équipes. Ces dernières sont composées d’un lugeur, d’une lugeuse et d’une équipe en double masculine. Les chronomètres individuels sont ensuite additionnés.

Dates de compétition : 10 au 15 février
Lieu : Centre de glisse d’Alpensia

Haut de la page

Combiné nordique

Le patinage de vitesse sur courte piste figure au programme des Jeux olympiques d’hiver depuis 1992. La patinoire est beaucoup moins longue que celle de patinage de vitesse sur longue piste d’où l’appellation de courte piste. Il y a quatre à six patineurs sur la ligne de départ. En raison du nombre d’athlètes participant à la course, certains contacts physiques sont permis. Il est cependant interdit de pousser ou de bloquer ses adversaires. C’est un sport qui demande technique, force physique et stratégie. Il y a des courses de 500 m (4 tours et demie), 1000 m (9 tours) et 1500 m (13 tours et demie). Il y a aussi une épreuve par équipes qui oppose des équipes de trois ou quatre patineurs. Aux Jeux olympiques, huit épreuves masculines et féminines sont présentées.

Dates de compétition : 14, 20 et 22 février
Lieu : Centre de ski de fond d’Alpensia, centre de saut à ski d’Alpensia

Haut de la page

Noordse Combinatie

Patinage de vitesse sur courte piste

Patinage de vitesse sur courte piste

Le patinage de vitesse sur courte piste figure au programme des Jeux olympiques d’hiver depuis 1992. Il y a quatre à six patineurs sur la ligne de départ et le premier à franchir la ligne d’arrivée l’emporte. C’est un sport qui demande technique, force physique et stratégie. Il y a des courses de 500 m (4 tours et demie), 1000 m (9 tours) et 1500 m (13 tours et demie). Il y a aussi une épreuve par équipes qui oppose des équipes de trois ou quatre patineurs.

Dates de compétition : 10, 13, 17, 20 et 22 février
Lieu : Palais des glaces de Gangneung

Haut de la page

Skeleton

Le skeleton était présent au programme des Jeux olympiques d’hiver de 1928 et 2948, mais il a fallu attendre jusqu’en 2002 pour que le sport fasse son entrée au programme olympique. Le skeleton est une forme de luge ou les athlètes dévalent la piste couchés sur le ventre et tête première. Les athlètes se servent de leurs épaules et genoux pour piloter la luge et peuvent atteindre jusqu’à 120 km/h. Aux Jeux olympiques, il y a quatre descentes chronométrées au centième de seconde. Le vainqueur est l’athlète dont le temps cumulatif est le plus rapide.

Dates de compétition : 15 au 17 février
Lieu : Centre de glisse d’Alpensia

Haut de la page

Skeleton

Saut à ski

Saut a ski

Le saut à ski est l’une des épreuves présentées depuis les premiers Jeux olympiques d’hiver en 1924. Les skieurs dévalent une rampe ayant une inclinaison de 35 à 37 degrés et atteignent des vitesses de 90 km/h avant de sauter aussi loin que possible. La stabilité de l’atterrissage est jugée. Il y a trois épreuves de saut à ski : les épreuves individuelles de tremplin normal et de grand tremplin, et l’épreuve par équipes. Chaque athlète s’élance deux fois et cinq juges leur accordent des notes en déduisant des points (d’un maximum de 20) en fonction de la posture en vol et de l’atterrissage. La note la plus haute et la note la plus basse sont exclues et les trois notes restantes sont additionnées à la distance pour déterminer le classement.

Dates de compétition : 8, 10, 12, 16, 17 et 19 février
Lieu : Centre de saut à ski d’Alpensia

Haut de la page

Snowboard

Les deux premières épreuves de surf des neiges ont été présentées lors des Jeux d’hiver de 1998 à Nagano. Il y a maintenant dix épreuves olympiques : slalom géant parallèle (hommes et femmes), la demi-lune (hommes et femmes), le snowboard cross, le big air (hommes et femmes; nouvelle épreuve qui fait son entrée au programme en 2018 à PyeongChang2018) et le slopestyle. Les différentes épreuves vont de courses sur des parcours avec des rampes et autres obstacles, des descentes en parallèle et d’imposants sauts où les planchistes effectuent des figures.

Dates de compétition : 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 19, 21, 22, 23 et 24 février
Lieu : Parc à neige de Bokwang

Haut de la page

Snowboard

Patinage de vitesse sur longue piste

Patinage de vitesse sur longue piste

Le patinage de vitesse sur longue piste est présenté aux Jeux olympiques d’hiver depuis 1924, lors des Jeux de Chamonix en France. Les épreuves féminines ont été ajoutées au programme en 1960. Les patineurs s’affrontent deux par deux sur des distances de 500 m, 1000 m, 1500 m et 5000 m. Il y a également une course de 3000 m pour les femmes et une course de 10 000 m pour les hommes. À chaque tour de piste, les patineurs changent de couloir pour parcourir la même distance. Les temps sont chronométrés automatiquement. L’épreuve de poursuite par équipe a fait son entrée aux Jeux de 2006 à Turin. Les équipes de poursuite sont composées d’un maximum de cinq patineurs. Trois d’entre eux prennent le départ de la course. Les hommes font huit tours de patinoires (3098,88 m) et les femmes, six (2324,16 m).

L’épreuve avec départ groupé sera présentée pour la première fois aux Jeux olympiques d’hiver de 2018. Comme son nom l’indique, les 28 patineurs en lice s’alignent sur la ligne de départ. La distance est moins longue qu’un marathon avec ses seize tours de pistes. Le premier concurrent à franchir la ligne d’arrivée l’emporte.

Dates de compétition : 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 18, 19, 21, 23 et 24 février
Lieu : Ovale de Gangneung

Haut de la page